Caroline Mertz : « Même le pire monstre est capable d’aimer »

Publié le : 08/06/2019 17:00:00
Catégories : Interviews , Quoi de neuf ?




Qu'est-ce-qui vous a poussé à écrire « Promised to Lucifer » ?

Caroline Mertz : « Promised to Lucifer » est un roman né d’une succession d'idées qui me poursuivaient depuis plus de trois ans. Plus le temps passait, plus de nouvelles idées m'inspiraient. À l'origine, j'avais lu le début d'une fanfiction mettant en scène Satan, mais l'histoire a cessé d'être publiée au bout de quelques chapitres. Une grande déception pour moi qui avait énormément. Enfant, un aspect du film « La Fin des temps » m'a aussi beaucoup marqué. Ce n'est qu'à l'arrivée de l'été 2017 que j'ai commencé à écrire ce roman après avoir visionné un grand nombre de vidéos assez sombres sur YouTube, créées par des fans de séries en tous genres. C'est comme si tout s'emboîtait dans mon esprit.



Parlez-nous un peu de vous…

Je suis née en Lorraine et j'y vis depuis bientôt 20 ans. Je suis encore étudiante, en deuxième année de communication.



D’où vous vient votre passion pour l’écriture ? 

J'ai commencé à lire vers l'âge de 10 ans et en moins d'un an, j'ai commencé à écrire des histoires sans pour autant les poursuivre. J'écrivais de manière très irrégulière, le style était beaucoup trop mauvais et immature. Ce n'est qu'en 2014 que mon rythme d'écriture est devenu plus régulier, que je commençais enfin à terminer des histoires, que ma plume s'améliorait et que mes intrigues s’emboîtaient de mieux en mieux. Depuis plusieurs années, je rêve de me faire éditer et pendant deux ans, j'essuyais les refus des maisons d'éditions jusqu'à « Promised to Lucifer » avec les éditions Lips & Co qui m'ont permis de réaliser mon rêve le plus cher jusqu'à ce jour.



La fantasy, est-ce votre genre de prédilection ?

Avant, je me concentrais plutôt sur de la romance avec de l'érotisme et du young adult et puis, j'ai voulu tenter autre chose grâce aux idées qui m'envahissaient. Depuis, je ne peux pas m'empêcher d'apporter une touche de fantasy dans mes romans et c'est vraiment quelque chose que j'aime. J’ai l'impression de pouvoir explorer ma créativité et mon imagination bien plus que je n'aurais pu le croire auparavant !



Quel message souhaitez-vous véhiculer dans « Promised to Lucifer » ?

À travers « Promised to Lucifer », je voulais montrer que même le pire monstre est capable d’aimer et que l’on peut autant aimer que détester une même personne. Ces sentiments ne sont pas uniquement liés à un intérêt amoureux, mais à la famille et les dilemmes auxquels nous devons faire face dans la vie. En effet, nous avons tous une notion de famille assez différente selon nos expériences et l’environnement dans lequel nous avons grandi. Vivre dans le passé et le pardon sont également des thèmes abordés qui me touchent personnellement, j’estime que ce sont des chapitres d’une vie que nous ne maîtrisons pas toujours, bien qu’il faille parvenir à les dépasser.



Découvrez vite un extrait exclusif de « Promised to Lucifer » dans notre Lipsithèque !




Produits associés

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Nouveau compte S'inscrire