Audrey Laloi : « Libérez-vous des préjugés ! »

Publié le : 17/07/2019 17:30:00
Catégories : Interviews , Quoi de neuf ?



Qu'est-ce-qui vous a poussé à écrire « Préjugés et tentation » ?

Audrey Laloi : Je voulais écrire une histoire réaliste où les jeunes femmes peuvent s’identifier au personnage, faire un parallèle avec une situation vécue. Après la lecture de multiples romances dont les personnages font partie d’un univers certes intriguant mais surtout inaccessible, j’avais envie de mettre un peu de romance dans une histoire « du quotidien », une histoire « banale », qui pourrait arriver à n’importe laquelle d’entre nous. Bien sûr il s’agit d’une fiction, néanmoins je pense qu’il y a toujours une part de rêve dans notre quotidien, une part de magie dans les histoires d’amour de monsieur et madame tout-le-monde.  

Quelle a été votre source d’inspiration, votre point de départ ?

Mon point de départ a été la rencontre de mes deux personnages. Je voulais qu’ils aient une rencontre fortuite mais en soit pas si extraordinaire que ça. La beauté de leur rencontre ne tient pas en son lieu, en leurs actions ou encore à un soudain coup de foudre qui n’existe que dans les fictions. Ce qui fait la richesse de ce premier contact est cette confiance mutuelle qui s’installe à une vitesse si folle qu’on la prendrait facilement pour de la naïveté. Mes sources d’inspirations sont les différentes histoires d’amour que nous rencontrons au quotidien. Un jour on tombe sur quelqu’un, parfois on se met une étiquette sur le dos : amis, plan cul, sex friend… Puis on découvre que ce n’est que de multiples expressions de notre amour pour l’autre. 

Pourquoi êtes-vous passionnée par l’écriture ? Comment en êtes-vous venue à être publiée ?

Je crois que j’invente des histoires depuis que j’ai appris à parler ! Mais en ce qui concerne l’écriture, mon chemin a été plus long. Adolescente, je tentais déjà d’écrire des romans sans réussir à les finir ; j’ai donc préféré une écriture plus courte mais tout aussi intense : la poésie. Puis une amie a publié son premier roman, alors je me suis dit que peut-être moi aussi j’en étais capable. C’est ainsi qu’est né après plus d’un an d’écriture « Préjugé et tentation ». Insatisfaite, je me suis lancée dans un second roman, « Scandale et simulation ». Je l’ai fait lire à une amie qui m’a fait des retours très positifs. Et alors que je pensais garder mon manuscrit précieusement dans mon tiroir, je suis partie à la chasse aux éditeurs. Lors d’une ronde de repérage au salon du livre Paris j’ai rencontré plusieurs éditeurs dont Lips&Co et leur ai envoyé mon manuscrit. Ecrire un livre est une expérience enrichissante mais le voir publier c’est le réel accomplissement d’un travail et d’un rêve. 

Quel message souhaitez-vous véhiculer dans « Préjugés et tentation » ?

Libérez-vous des préjugés ! Nous nous enfermons nous même dans des normes, des règles de vie en société. Une femme exemplaire ne peut pas faire ci ou ça… La vérité c’est qu’en effet la société actuelle nous apprend dès petite qu’une femme ne sera pas jugée comme un homme pour deux situations similaires, surtout si cela concerne de près ou de loin leurs relations sexuelles. Mais ne sommes-nous pas trop stricts envers nous-même ? Courant dans les pas de Wonder Woman, traitant la femme parfaite tout en essayant à tout prix de lui ressembler ? Si nous arrêtons d’écouter ces préjugés qui nous emprisonnent et que nous cédions à nos plaisirs, nos tentations, n’est-ce pas là un pas vers le bonheur ? Chacun est libre de répondre à sa guise à cette question évidemment. 

Y a-t-il un peu de vous dans le personnage de Julia ?

Je pense qu’il y a un peu de moi dans chacun de mes personnages, tout comme je pourrais répondre qu’il y a un peu de nous toutes en elle. Julia représente la jeune femme du quotidien version 2019. Elle se pose des questions sur elle, culpabilise de ne pas trouver l’amour, se dit que ce n’est peut-être pas fait pour elle… Elle affronte la vie en s’armant d’un quotidien bien rangé où rien ne peut la troubler. Elle semble faible, fragile de l’extérieur mais pour moi ce n’est pas du tout le cas. Julia se remet en question, elle saute littéralement dans le vide en décidant d’accorder sa confiance à Max, elle accepte le changement, elle se relève des épreuves qui lui font face sans se laisser dévaster par ses émotions. Une femme forte dans la vraie vie, ce n’est pas celle qui criera le plus fort lors d’une dispute, qui insultera les passants sans scrupules… Bref les vraies femmes fortes sont capables de reconnaître leurs défauts, de demander pardon, de donner leur pardon, de se retenir de dire ce qu’elles pensent si elles savent que cela va blesser la personne en face de soi. Nous sommes toutes des femmes fortes et faibles à la fois, nous sommes toutes un peu de Julia, un peu de Florence dans « Scandale et simulation » et surtout beaucoup de nous-même !




Découvrez le début de « Préjugés et tentation » dans notre Lipsithèque ! 




Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)

Nouveau compte S'inscrire