Zoom sur… Livia Cruz

Publié le : 23/05/2019 17:45:00
Catégories : Quoi de neuf ? , Zoom sur...



Certains mènent une double vie. Livia Cruz, elle, est gérante de restaurant la journée, acupunctrice le soir, mère de trois enfants… et trouve encore le temps pour écrire à côté ! 



Un parcours professionnel atypique

Tout commence à la faculté. Où Livia Cruz entame des études d’économie/gestion : « je me suis vite ennuyée et je n’avais pas envie de finir derrière un bureau », confie-t-elle. Elle a alors tout plaqué pour entrer dans une école de cuisine. Elle finit par tenir un restaurant dans Paris, et souvient d’horaires tels que son métier lui laissait peu de place à la vie de famille. Elle profite d’un congé parental pour se former… en médecine chinoise. Aujourd’hui, elle effectue des visites à domicile le soir. 



« C’est très libérateur »

Aux éditions Lips&Co, on lui doit "The guy next door" (21 juin 2017) et "The girl next door" (28 novembre 2018). Pourtant, Livia Cruz n’est pas passionnée d’écriture depuis sa plus tendre enfance : « Une amie m’a dit qu’elle écrivait et j’étais impressionnée me sentant complètement incapable d’en faire autant. » Elle finit par se lancer le défi d’écrire elle aussi un livre. Elle commence avec ses enfants, mais « j’avais envie d’écrire pour les adultes ». Et l’écriture est vite devenu « un exutoire » : « on peut faire faire ce que l’on veut à ses personnages, c’est très libérateur ». 



« Si je peux faire sourire, alors ça me convient »

« Pour rire », elle envoie le manuscrit de « The guy next door » à différentes maisons d’édition. La blague laisse place à la « sidération » lorsqu’elle reçoit la réponse positive des éditions Lips&Co : « je suis une matheuse au départ, je ne me serais jamais imaginée écrire un livre un jour », s’étonne-t-elle encore aujourd’hui. 

Elle attend d’avoir le contrat en main pour en parler à ses proches, à qui elle cachait ses heures passées à écrire : « je me trouvais ridicule ». Mais leurs encouragements, ainsi que ceux de ses lecteurs la poussent à se dévoiler : « si je peux faire sourire quelques personnes ne serait-ce que le temps de la lecture, alors ça me convient ». 



Le mot de la fin : « Un grand merci aux lecteurs qui prennent le temps de noter nos livres. Les bonnes critiques comme les mauvaises nous permettent d’avancer ! »



Découvrez un extrait exclusif de « The girl next door » en cliquant juste ici !




Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

Vous devez être enregistré
Clic here to registered

Nouveau compte S'inscrire